Galerie de campagne François Deneulin
 
 
"L'art est ce qui résiste à la mort" (Malraux*) et ce qui crée un chemin de curiosité et d'ouverture aux mondes
 
 
 
 
 
 
 
  Autour de Barraux  
 

si vous venez découvrir les artistes exposés à la Galerie Deneulin, vous pouvez également voir sur le secteur :

Vous pouvez également manger :

  • à la Crêperie Le jardin de Merlin 141, rue du Fort - Tél. : 09 84 23 99 01 (Jardin de merlin sur Facebook)
  • au food-truck de Barraux, le Bistronomic - le vendredi soir uniquement (www.bistronomic.fr) ;
  • à la Guinguette du Fort, près des stades (réservation conseillée : 09 80 38 92 72)
  • au restaurant le Saint-André (www.restaurant-lesaintandre.com) sur la commune des Marches à moins de 10 km

 

 
liens vers des sites permettant des recherches iconographiques
Réunion des musées nationaux (Agence photographique)
Centre Georges Pompidou
Base arcade
Catalogue collectif des bibliothèques des musées nationaux
Base joconde
Collection du musée national d'art moderne
CNAP - Aquisitions 1998-2003
Site culture.fr
Videomuseum - réseau des collections publiques d'art moderne et contemporain
Google Art Project
Public catalogue Foundation
 
Galeries en ligne
SAATCHI
Art Majeur
Rijksmuseum à Amsterdam
National gallery of art de Washington
Collection du Metropolitan Museum of Art New-York
Association culturelle barrolines ou alentours
La Grange du Boissieu
Association Artis - Fort Barraux
La Bassine
Cie LANABEL
Guides
Guide artistique
   
Divers
Echange d'ateliers entre artistes ou amateurs d'art
Maison des arts plastiques Rhône-Alpes
 
 
 
 
Marchand d'art et d'objets anciens, modernes et contemporains, d'ici et d'ailleurs - Achats et reventes - estimation gratuite - succession - atelier d'artistes et fonds de collection
© 2016 François Deneulin - 200, Grande Rue - 38 530 Barraux - Isère - Rhône-Alpes - France - Tél. : 00 33 (0)9 72 83 34 75- SIRET 513 721 035 00014
 
 

*"La communication, c'est la transmission et la propagation d'une information. Or, une information, c'est quoi ? ce n'est pas très compliqué, tout le monde le sait : une information, c'est un ensemble de mots d'ordre. Quand on vous informe, on vous dit ce que vous êtes censés devoir croire. En d'autres termes : informer c'est faire circuler un mot d'ordre. Les déclarations de police sont dites, à juste titre, des communiqués ; on nous communique de l'information, c'est-à-dire, on nous dit ce que nous sommes censés être en état ou devoir croire, ce que nous sommes tenus de croire. Ou même pas de croire, mais de faire comme si l'on croyait, on ne nous demande pas de croire, on nous demande de nous comporter comme si nous le croyons. (...) Ce qui revient à dire : que l'information, c'est exactement le système du contrôle. (...)

Quel est le rapport de l'oeuvre d'art avec la communication ? Aucun. L'oeuvre d'art n'est pas un instrument de communication. L'oeuvre d'art n'a rien à faire avec la communication. L'oeuvre d'art ne contient strictement pas la moindre information. En revanche, il y a une affinité fondamentale entre l'oeuvre d'art et l'acte de résistance. Alors là, oui. Elle a quelque chose à faire avec l'information et la communication, oui, à titre d'acte de résistance. Quel est ce rapport mystérieux entre une oeuvre d'art et un acte de résistance, alors même que les hommes qui résistent n'ont ni le temps, ni parfois la culture nécessaire pour avoir le moindre rapport avec l'art ? Je ne sais pas. Malraux développe un bon concept philosophique. Il dit une chose simple sur l'art : "C'est la seule chose qui résiste à la mort." (...) Oui, sans doute, il suffit de voir une statuette de trois mille ans avant notre ère pour trouver que la réponse de Malraux est une plutôt bonne réponse. Alors, on pourrait dire, oui, l'art c'est ce qui résiste. Tout acte de résistance n'est pas une oeuvre d'art, bien que, d'une certaine manière il le soit. Toute oeuvre d'art n'est pas un acte de résistance et pourtant d'une certaine manière, elle l'est...(...) L'acte de résistance, il me semble, a ces deux faces : seul il résiste à la mort, soit sous la forme d'une oeuvre d'art, soit sous la forme d'une lutte des hommes.

Et quel rapport y a-t-il entre la lutte des hommes et l'oeuvre d'art ?

Le rapport le plus étroit et pour moi le plus mystérieux. Exactement ce que Paul Klee voulait dire quand il disait : "vous savez, le peuple manque." (...) Il n'y a pas d'oeuvre d'art qui ne fasse appel à un peuple qui n'existe pas encore."

Gilles Deleuze, extrait de la conférence "Qu'est-ce que l'acte de création ? "donnée dans le cadre des Mardis de la fondation Femis, 17 mai 1987 - extrait publié dans "Manière de voir n°148 - Artistes domestiques ou révoltés ?"

 

.

.